Les inconvénients du câblage en aluminium

Si votre maison a été construite ou rénovée entre les années 1960 et la fin des années 1970, vous avez peut-être un câblage en aluminium. Considéré autrefois comme une alternative sûre et peu coûteuse au cuivre, on s’est rapidement aperçu que le câblage en aluminium n’était pas aussi performant qu’on le pensait. 

Les principaux inconvénients du câblage en aluminium

Selon les normes françaises, voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les câbles en aluminium peuvent poser problème :

Résistance électrique plus élevée

L’aluminium présente une résistance élevée au passage du courant électrique, ce qui signifie que pour un même ampérage, les conducteurs en aluminium doivent avoir un diamètre supérieur à celui des conducteurs en cuivre. 

Moins ductile

L’aluminium se fatigue et se décompose plus rapidement que le cuivre lorsqu’il est soumis à la flexion et à d’autres formes d’usure. La fatigue entraîne la rupture interne du fil, ce qui provoque une accumulation de chaleur et pose un risque d’incendie électrique.

Corrosion galvanique

En présence d’humidité, l’aluminium subit une corrosion galvanique lorsqu’il entre en contact avec certains métaux dissemblables. 

Oxydation

 L’exposition à l’oxygène de l’air entraîne la détérioration de la surface extérieure du fil.  Le fil d’aluminium s’oxyde plus facilement que le fil de cuivre et, avec le temps, l’oxydation peut détériorer les connexions et présenter un risque d’incendie.   

Une plus grande malléabilité

 L’aluminium est mou et plus malléable que le cuivre, ce qui signifie qu’il est très sensible à la compression. 

Après un serrage excessif d’une vis, par exemple, le fil continue à se déformer ou à « couler » même après que le serrage a cessé. Cette déformation crée une connexion lâche et augmente la résistance électrique à cet endroit. 

Une plus grande expansion et contraction thermique

 Plus encore que le cuivre, l’aluminium se dilate et se contracte avec les changements de température. Avec le temps, ce processus entraîne une dégradation des connexions entre le fil et le dispositif. Cela rend également les fils d’aluminium incompatibles avec les terminaisons de type « stab », « bayonet » ou « push-in » que l’on trouve à l’arrière de nombreux interrupteurs et prises de courant. 

Vibrations excessives

 Le courant électrique vibre lorsqu’il passe dans le câblage. Cette vibration est plus extrême dans l’aluminium que dans le cuivre et, avec le temps, elle peut entraîner un desserrement des connexions.  

Si vous voulez avoir plus de renseignements et plus d’informations, n’hésitez pas à contacter un expert electricien Paris 17.

Les éléments à surveiller si vous avez des fils en aluminium

Si vous n’êtes pas sûr que votre maison soit équipée de câbles en aluminium, examinez les câbles aux endroits où ils sont exposés (dans le sous-sol ou le grenier, entre les solives du plancher, ou au niveau du panneau électrique). Vous devez également rechercher le mot « aluminium » ou les initiales « AL » sur la gaine plastique du fil. 

Si vous savez que vous avez des fils d’aluminium, voici quelques éléments à surveiller de près :

  • Des prises et des plaques de recouvrement d’interrupteurs chaudes ou déformées
  • De la fumée ou des étincelles provenant des prises et des interrupteurs
  • Odeurs étranges à proximité des prises et des interrupteurs
  • Des problèmes introuvables avec des lampes et des appareils branchés sur le secteur
  • Scintillement périodique des lumières