Les différents lieux à découvrir en séjournant en Ouzbékistan

Les meilleures saisons pour visiter la beauté de l’Ouzbékistan sont le printemps et l’automne. Ce lieu est un carrefour légendaire avec ses richesses culturelles et ses multiples monuments. Des mausolées, des inestimables mosquées et d’autres sites marquent la route de la Soie dans ce pays. C’est une ancienne route commerciale reliant la Méditerranée et la Chine.

L’histoire d’exploitation de la Mer d’Aral en Ouzbékistan

Auparavant, la mer d’Aral est classée le quatrième lac salé le plus grand au monde. Elle se trouve entre Kazakhstan et Ouzbékistan avec une superficie de 66 458 km². Le projet d’irrigation pour la plantation de coton pendant l’ère soviétique entre 1960 et 2000 a provoqué son assèchement. Actuellement, sa taille ne cesse de se rétrécir mais elle offre une étendue de banc de sable avec des vestiges originaux. Les touristes peuvent visiter ce lieu avec une guide professionnel pour découvrir les cimetières de bateaux en Moynaq. Cette ville est un ancien port situé au sud de la mer d’Aral et devient une ville fantôme. Par ailleurs, Moynaq transforme en un fabuleux site archéologique. En parcourant les rues en voiture, les voyageurs peuvent observer les vaches qui rentrent dans les pâturages. Ils peuvent profiter à fond d’une balade pour contempler la steppe du littoral sur le haut d’une colline et visiter quelques quartiers.

Découverte de la bastille de Nourata et sa source sacrée

Nourata est une forteresse bâtie au IVème siècle par l’armée d’Alexandre le Grand au sommet d’une colline en Ouzbékistan. Elle est considérée comme un centre culturel dans la province de Navoï comptant environ 31 000 habitants. Nombreuses légendes sont liées à la ville qui entraînent la création des infrastructures touristiques dans le désert de Kyzylkoum. Cet endroit est riche en gaz naturel, en or et d’autres matériaux. De plus, une source d’eau coule au pied de la colline envisagée comme une source eau curative. Des milliers musulmans chiites et d’autres croyants viennent profiter un long  Voyage Ouzbekistan ces puits sacrés tous les ans. Cette rivière possède des gros poissons qui sont sacrés aussi et traverse les coupoles et les minarets des mosquées. La fontaine sacrée connue sous le nom de Tchachma est fondée par une météorite tombée du ciel selon les légendes. Il est strictement interdit de pêcher les marinkas (poissons qui n’ont pas d’écailles) dans ce lieu.

Visite complète du patrimoine mythique de Samarcande en Ouzbékistan

La visite de la Capitale de Tamerlan est une journée forte en émotion en Ouzbékistan. Samarcande est une cité légendaire habitée par des arabes, des perses, des chinois lors de la période des civilisations. Elle conserve son infrastructure scientifique telle l’observatoire d’Ulugh Bed le plus grand instrument de mesure méridienne et ses monuments. En traversant la route de la soie, les touristes observent Le Reghistan, une place principale entourée de 3 medersas. La médersa d’Oulougbek était une grande école astronomique construite au XVème siècle par le petit-fils de Tamerlan, Oulougbek. La médersa de Cherdor est un lieu de culte du feu avec son portail décoré de lions dorés et d’autres sculptures. Et la medersa de Tilla Kari est ornée à l’intérieur par des matières nobles (marbre et or). Elle est coiffée des mosaïques turquoise à l’extérieur avec ses deux rangées de cellules. La vue au sommet des minarets sur Le Reghistan est inaccessible d’où la classification de ces lieux majestueux.