Les haies bocagères

Suite au remembrement intensif des années 1960-1980 massif et le développement de l’urbanisation, de nombreuses haies ont été arrachées. Sur le périmètre du SIM, les rivières et canaux jouent un rôle de corridor déterminant. Différentes études montrent que sur le bassin versant de la Bourbre la situation actuelle est insatisfaisante pour la quasi-totalité de ces derniers, tant en terme aquatique que terrestre.

Face au constat actuel d’absence ou de faible proportion de végétation sur certains tronçons de rivière, le choix d’implanter des haies est paru nécessaire pour le SIM.

Les enjeux de l’opération et les impacts attendus étaient les suivants :

  • la biodiversité : créer des sites de reproduction, d’alimentation et de repos pour la faune, diversifier le milieu
  • l’agriculture : créer des brise-vents et des abris d’auxiliaires. L’ensemble de notre territoire étant considéré comme zone à enjeux « pesticides », le traitement des polluants s’avérait indispensable
  • face au réchauffement climatique : séquestrer le CO²
  • favoriser une économie locale de bois énergie
  • la rivière : l’un des objectifs du SAGE Bourbre est de préserver et de restaurer la qualité de l’eau (actuellement la qualité de l’eau des principaux cours d’eau est médiocre voire moyenne). La végétation rivulaire permet ainsi d’améliorer la capacité d’épuration de l’eau, lutter contre l’érosion grâce à la fixation des berges par le système racinaire
  • les loisirs doux: améliorer la qualité paysagère, la structure le paysage

Les haies bocagères présentent de nombreuses vertus relatives à la protection de la ressource en eau.

Dans le cadre du FEADER (Fonds Européen d’Aide au Développement des Espaces ruraux), l’implantation de 6.5 kms de haies fut subventionnée par l’Agence de l’Eau RMC et la Région Rhône-Alpes.

En parallèle du Feader, le SIM se rapprocha d’établissements scolaires pour implanter des linéaires supplémentaires de haies.

Ces haies sont constituées d’espèces indigènes telles que le les cornouillers, noisetier, fusain, frêne, merisier, épine-noire, chêne, nerprun, sorbier, viorne, saule, orme et bourdaine.