Exploitation forestière

Gestion des Peupliers

 

Plan d’aménagement 2017-2027

De 2004 à 2014, le SIM bénéficiait d’un Plan Simple de Gestion (PSG) qui avait été établi par l’ONF*. Ce document permet de fixer les objectifs de gestion, sur 10 ans, des alignements de peupliers, mais aussi d’obtenir plusieurs avantages tels que le Label PEFC* et diverses subventions.

Ce PSG s’étant terminé, le SIM travaille actuellement sur l’élaboration d’un nouveau Plan Simple de Gestion nommé dorénavant « Plan Aménagement ».

En 2005, le SIM comptabilisait environ 18 000 peupliers, après quelques années sans replantation, il ne reste que 8 000 arbres situés principalement le long de la Bourbre et du Catelan. Il est donc nécessaire d’organiser lors de ces prochaines années des campagnes de replantations.

*ONF : Office National des Forêts

*PEFC : Pan European Forest Certification

Une gestion mieux adaptée

Le SIM veut surtout adapter sa gestion forestière avec les nouveaux enjeux qu’il rencontre en 2017. La structure fait face, de plus en plus, aux nouveaux projets parfois ambitieux des communes, communautés de communes, divers syndicats et autres organismes qui empêchent ou limite certaines plantations : Voie verte, modification des rivières, déviation de route, etc…

Avec une filière bois qui augmente sa demande en peupliers, les élus s’orientent vers une gestion raisonnée de leurs peuplements en évitant la monoculture*. Ils proposent des cultivars* mieux adaptés aux différents sols (moins de perte) et souhaitent des bois de qualités, cultivés localement et durablement.

*Monoculture : Culture d’une seule espèce de plante qui peut perturber un écosystème

*Cultivar : Variété de plante obtenue en culture

Le Cycle de la culture des peupliers

La cartographie : Outil primordial d’un gestionnaire

En se rapprochant des services de l’ONF pour la mise en place de son nouveau plan d’aménagement, la chargée de projet et le technicien rivières du SIM ont vite compris la nécessité de gérer les 8000 plants restant à l’aide d’un outil cartographique ou SIG (Système d’Information Géographique). Il permet, entre autre, d’avoir une vision plus générale des alignements et permet de mieux anticiper le cycle de la culture.

Les prochaines réunions prévue avec l’ONF se dérouleront courant février 2017.

Les outils du gestionnaire forestier

Pour réduire au mieux les coûts de gestion de son patrimoine forestier, le gestionnaire doit aussi se munir d’outils spécifiques et avoir une connaissance parfaite de son territoire.

Pour l’entretien de l’arbre :

La perche d’élagage permet de tailler l’arbre jusqu’à 7 mètres de hauteur. C’est un travail très physique qui demande beaucoup d’endurance.

 

 

Pour estimer la valeur d’un arbre :

Pour la vente d’un lot de peupliers, le gestionnaire doit estimer le cubage au m3 de chaque arbre qui ensuite, avec un prix au m3, donnera la valeur estimatif du plant.

Le cubage se calcule entre le diamètre prit à 1,30 mètres de hauteur et la hauteur totale de l’arbre (jusqu’à un diamètre de 25 cm). Un calcul est ensuite réalisé avec ces deux valeurs pour connaître le volume de l’individu sélectionné.

Le mètre cube de peuplier se vend en moyenne entre 25 et 35 €.

 

 

 

 

 

 

 

  Quel devenir pour les peupliers vendus ?

  • Le déroulage pour les petits emballages, panneaux de contreplaqués, tiges et boites d’allumettes.
  • Le sciage pour la menuiserie intérieure et ébénisterie à peindre, tablettes et rayonnages, articles de ménages, caisserie, charpentes légères, voligeage sous toiture, palettes, literie.
  • La pâte à papier
  • Le Bois Energie
  • Construction et maison bois