Entretien des berges

Principes généraux pour l’entretien des berges

Le propriétaire riverain est tenu à un entretien de la ripisylve. Cet entretien consiste à des actions d’élagage, de recépage de la végétation des rives et d’enlèvement d’embâcles du lit du cours d’eau. Attention toutefois, la rivière est un écosystème fragile et réclame certaines précautions d’emploi de ces techniques. Un entretien des berges mal adapté peut entraîner des dommages pour l’environnement et les propriétés riverains. En effet selon les conditions et les moyens d’interventions, les conséquences seront plus ou moins favorables à la dynamique et au bon fonctionnement du cours d’eau. Il est donc indispensable d’agir de façon raisonnée aux moyens de techniques adaptées.Shémas 1

Légende :

Strate* : en botanique, les strates décrivent les niveaux d’étagement vertical d’un peuplement végétal. Chaque strate est caractérisée par un microclimat et une faune spécifique.

Recépage* : représente l’action de couper un arbre près du sol

L’évolution des cours d’eau est fortement liée à la nature des activités qui l’entourent et aux pratiques des riverains. Vous trouverez ci-dessous les pratiques pour un bon entretien de la ripisylve qui permettront à long terme l’équilibre et le bon fonctionnement de nos cours d’eau.

Shéma 2

 

Embacle - CatelanComment entretenir ?

  • Entretien léger mais régulier, l’intervention doit être menée uniquement lorsque le besoin se fait sentir. Certains cours d’eau fonctionnent très bien naturellement et n’ont pas nécessairement besoin d’une intervention humaine,
  • Les techniques d’entretien sont les suivantes : débroussaillage, recépage, élagage et abattage. Il sera nécessaire d’effectuer des coupes propres et sélectives (arbres morts, malades ou indésirables) en veillant à conserver la diversité des espèces et des âges,
  • Supprimer les espèces envahissantes ou inadaptées et favoriser les espèces locales efficaces dans le maintien des berges (aulnes, saules, frênes),
  • Dégager le lit de la rivière en enlevant les embâcles (accumulations des bois morts et autres déchets transportables lors des crues). Attention : veiller à évacuer les matériaux dans une zone hors d’atteinte des eaux lors d’une crue afin d’éviter la formation d’un nouvel embâcle plus à l’aval.

IMG_7718Comment préserver le lit de la rivière ?

  • Eviter le curage (soumis à autorisation), c’est une intervention traumatisante pour le milieu qui peut souvent être évitée en supprimant l’obstacle à l’origine du dépôt et en laissant le courant l’évacuer. Toutefois il s’avère nécessaire à certains endroits,
  • Laisser les dépôts de matériaux alluvionnaires (atterrissements) lorsqu’ils ne menacent pas d’ouvrages,
  • Prélever l’eau en respectant la réglementation et les arrêtés préfectoraux

 

Sentier pédagogiqueQuelles mesures pour les parcelles à proximité de la rivière ?

  • Ne pas entreposer ses déchets verts ou autres à proximité du cours d’eau car facilement transportés lors de crues, ils peuvent être à l’origine d’importants embâcles,
  • Ne pas traiter son jardin et ses cultures à moins de 5 m du cours d’eau et bien respecter les distances et les dosages préconisés sur les emballages des produits