Connaître et comprendre le milieu

Le cours d’eau, un milieu vivant

Un cours d’eau est bien plus que de l’eau en mouvement. C’est un écosystème aquatique, formé d’un milieu physique comprenant le lit, les berges, l’eau et ses peuplements animal et végétal. Les relations privilégiées existantes entre ces éléments caractérisent cet écosystème et révèlent sa dynamique et sa diversité.

Le cours d’eau est un milieu en perpétuelle évolution. Il se transforme et se déplace sous l’influence de divers paramètre : 

   – l’érosion (vitesse suffisamment importante),

   – le transport d’alluvions (vitesse moyenne),

   – le dépôt de matériaux (vitesse plus faible).

Le cours d’eau modifie ainsi les paysages. En contre partie, sa morphologie est dépendante de facteurs tels que la forme de la vallée et la nature de la roche. Il est aussi très dépendant des événements hydrologiques, donc du climat.

Le cours d’eau est aussi un milieu de vie et abrite des espèces végétales et animales qui interagissent entre elles de façon variée en établissant des relations de cohabitation, de compétition ou de parasitisme.

Ces espèces ne peuvent pas se suffire à elles-même, pour vivre et se développer, elles ont besoin de l’énergie et des aliments fournis par le milieu (eau, sol, air). La composition de ces populations dépend donc étroitement des conditions de vie qui leur sont offertes : du courant, de la température, de l’oxygénation et de la composition de l’eau, de la nature des fonds, du relief et de la végétation.

Réciproquement, les espèces vivantes agissent sur le milieu. Elles modifient la composition chimique de l’eau, notamment les tenurs en matières minérales et en gaz dissous, stabilisent les berges, régulent la température de l’eau…

Ainsi les relations entre le milieu et les espèces qui le composent règlent le fonctionnement, l’équilibre et l’évolution des cours d’eau. Toute action peut avoir des répercussions sur l’ensemble de l’écosystème et doit être préalablement réfléchie.